ELLE Väska

STYLE #1

ELLE Väska

CLIC (pour les sources)—> STYLE EN PILE.

Mes photos de look préférés de ces derniers temps. Ce jaune, quelle couleur!🙂 En plein hiver c’est revigorant à souhait. Il gèle ici depuis ces deux derniers jours. Je commençais à me demander où était passé le véritable hiver. L’imposteur est parti, place au sport! Couvrez-vous bien surtout en sortant.

Des bisous!

style5

style7

style11

style10

style2

style8

Tracks pour un entracte pré-2014

Décembre c’est toujours un peu l’entracte avant la nouvelle année je trouve.

OK c’est la course pour Noël.

OK c’est le froid qui nous fait marcher plus rapidement dans la rue pour arriver plus vite chez nous le soir.

Mais pour moi Décembre c’est aussi pas mal le moment où je réfléchis à tout ce que j’ai vécu dans l’année, et où je fais le bilan. C’est aussi le moment de préparer ce que je voudrais vivre en 2014, mes bonnes résolutions tout ça. Et puis cette année Décembre c’est aussi des invitations à venir partager Noël entre copains, donc c’est du blablatage, du partage. Un peu comme quand on va se chercher un petit casse-croûte pendant l’entracte d’un spectacle, qu’on se détend les jambes et qu’on papote avec son ou ses voisins avant la reprise sur scène.🙂

Alors voilà, ma playlist de Décembre j’ai décidé de l’intituler En Track(te)s pour cette raison. Comme toujours c’est un peu le fouillis de ce que j’ai aimé dernièrement en musique. Les morceaux n’ont absolument rien à voir les uns avec les autres… ! je me suis dit que bientôt je ferai une playlist en essayant d’avoir un fil conducteur. Ca pourrait être intéressant parfois?! Sur ce, bon entracte.

Des bisous!

IMG_7734

(photo prise lors de ma visite au Tripostal pour l’exposition “Happy Birthday/Galerie Perrotin 25ans” – Artiste: Frize OTHONIEL)

ps: les albums de Jake Bugg (le premier) et Elisa Jo sont juste excellents.

YE (imissu)

Image

Je ne suis plus étudiante depuis trois ans maintenant… enfin je veux dire j’ai eu mon Master il y a trois ans quoi.

J’ai voulu faire des formations qui me permettent d’avoir pleins de cordes à mon arc en sortant de la fac, du coup, j’ai pas mal changé d’université pour étudier des choses différentes, et puis aussi par le biais des stages et de mes boulots d’été, pendant quatre ans je dirais que j’ai sacrément bourlingué. Tellement d’ailleurs qu’après la fac je n’avais qu’une obsession: ME POSER. (la sensation airwaves vous voyez? comme une grosse bouffée d’air frais)

Bref, toujours est-il qu’à une époque j’avais un appareil photo, et puis j’en ai plus eu, mais quand j’en ai re eu (ahah) et bien j’ai pu prendre des clichés de mes lieux de vie. Et il y en a un (le dernier avant le posage) qui m’a particulièrement marqué, c’est L’Ile d’Yeu. Oui les gars, je suis partie en stage sur une île pendant six mois (une toute petite comme à la Robinson Crusoé!). Et ça a été une super aventure, je m’en souviendrai toute ma vie. 

J’aurais tant de choses à vous raconter sur cette expérience! J’ai été comblée sur tous les plans: j’ai fait des rencontres à foison de personnes qui n’avaient rien à voir les unes avec les autres mais qui vivaient sur le même bout de terre au beau milieu de l’Atlantique, je me suis éclatée dans mon stage, j’ai vu des choses magnifiques, j’ai traversé des états aussi... (oui des états je dis bien). Enfin bref, je voulais rendre hommage à cette île qui me manque quand même et à qui je pense souvent depuis mon Nord bien-aimé. Et aujourd’hui je partage avec vous ces photos que j’ai prises durant l’année 2011, du 6 Mars au 6 Septembre. (je me rappelle même des dates)

Des bisous!

Image

Image

Image

Image

Image

Image

Image

Image

Image

///

Image

Image

Image

Image

RouBaiX – Musée de la Piscine

Image

Bon bon bon, je me suis déténdue aux côtés de mon bro à Roubaix. Oui vous m’avez bien entendue, à Roubaix.

C’est une ville qui vaut le détour quoi qu’on en dise je trouve. Une ville qui se réveille, une ville qui cherche à se réinventer, et ça, ce n’est pas le cas partout. (ILOVERBX)

Et surtout, Roubaix possède une petite perle de musée qu’on ne trouve nul part ailleurs: le musée de la Piscine.

Image

(Quand j’ai pris la photo il y avait des gens qui fabriquaient une forme avec des petits lumignons, on dirait un lapin je trouve…)

Mini historique: construite sous le mandat de Jean Lebas à la municipalité de Roubaix, dans les années 30, la piscine a ouvert pour la première fois en 1932, après dix ans de travaux. Elle a fermé pour raisons de sécurité en 1985. C’est dans les années 90 que la municipalité et l’Etat vont prendre la décision de transformer ce lieu désaffecté en musée. Les travaux se sont achevés en 2001.

///

Je connais cet endroit depuis longtemps, j’y suis allée pour la première fois quand j’avais 20 ans pour voir une super expo sur la peinture de Marc Chagall. Ils ont toujours de très belles expositions temporaires (en ce moment, place aux peintres danois du XIXème!), et sans parler de l’architecture du musée qui est superbe, la collection permanente est très riche et très belle.

Les oeuvres (peintures, sculptures, mais aussi collection de vêtements, catalogues d’échantillons de tissus anciens) sont installées tout autour de la piscine, mais aussi dans une aile magnifiquement parquée et très lumineuse qui donne sur un joli jardin. Dans cette aile, on trouve beaucoup de tableaux du XIXème, avec des artistes comme Alfred Agache (my fave), mais aussi du XXème (il y a un Vuillard magnifique!). Enfin bref, on est pas là pour se la jouer grand connaisseur, mais vous dire qu’il y a de tout (même une table de Picasso et Giacometti) mais que l’ensemble s’enchaîne très bien et n’est pas indigeste. Des fois les musées sont trop fournis, et je finis par m’agacer dans ces cas-là!

Image(moi je veux ça dans notre prochain appart!)

J’aime particulièrement la collection XIXème et XXème car en regardant les tableaux un à un, j’ai eu l’impression de me faire conter mille histoires à la suite! Tous ces portraits, ces scènes de la vie quotidienne, j’ai adoré et j’adore! Une certaine insouciance et légèreté se dégagent du tout, ça rend nostalgique du passé et en même temps c’est apaisant au possible.

Bon voilà, vous aurez compris, ce musée pour moi c’est LE musée à ne pas rater dans la métropole lilloise.

Si vous y faites un tour dites moi ce que vous en avez pensé.

Des bisous!

///

Image

Image

Image

Image

Image

Image

Image

///

Image

Image

Image

Bouteille à la Mer #1

Aujourd’hui j’ai décidé de ne rien foutre. Ca fait quinze jours que je n’ai rien posté sur mon blog, et globalement mes journées se résument à CRPECRPECRPECRPECRPECRPECRPECRPE… (et ainsi de suite). Je ne me plains pas, j’ai la chance de pouvoir être chez moi pour réviser ce fichu concours pépouz et d’aller à tous les cours de ma formation (ce qui n’est pas le cas pour ceux qui bossent en même temps).

Ne vous y méprenez pas, quand je dis ce fichu concours, en fait c’est une dénomination toute pleine d’amour. J’ai hâte d’y être en fait, j’adore ce que j’apprends et ce que je révise, et puis dans la vie on a rien sans rien, c’est comme ça. Mais bon, j’avoue que dernièrement j’ai bossé non stop  et que là mon cerveau dit PAUUUUUUSE!

Alors voilà, si mon cerveau bloque un peu aujourd’hui, ce n’est pas pour toujours. Pour changer d’air,  j’ai décidé de passer l’après-midi avec mon frangin au musée de la piscine de Roubaix. C’est un lieu vraiment génial, il faudra que je vous montre en photos prochainement pour ceux qui chercheraient quoi faire dans la métropole lilloise… pour moi c’est un lieu incontournable.

J’ai envie d’inaugurer par cet article une nouvelle catégorie qui s’appelerait “Bouteilles à la Mer”. 

Voici donc la première bouteille que je balance:

C’est un peu une dédicace à ma pote L. qui a tapé un gros coup de déprime et de découragement la semaine passée à la fin de notre cours de maths… LES MATHS NE NOUS AURONT PAS j’ai envie de vous le dire! (d’ailleurs je compte aller bientôt voir “Comment j’ai détesté les maths” au ciné, la bande annonce a l’air alléchante au possible!). Bon, moi j’y crois en tout cas. Tant qu’on peut remotiver les troupes….🙂

(yes we can yes we can yes we can yes we can yes we can yes we can!)

///

Je viens de lire le dernier article de Bambichoses (un des derniers blogs sur lequel j’ai eu un gros crush) sur Hellocoton, et moi aussi j’ai envie de voir la vie en rose, alors je fais tourner:

Allez,

Des bisous hauts les coeurs!

Titres cultes de mon adolescence

Yo les gens aujourd’hui j’ai 26ans! 

26 piges vous imaginez???!!! aahhhh ça y est je tombe officiellement du côté obscur de la force. J’avais déjà remarqué que mes cuisses n’avaient plus la même tête qu’à 18 ans mais quand même ça fait un choc! Il y a tellement de choses à dire face à l’arrivée de la  30aine (oui bon ok j’ai encore un peu de temps)… un post pour plus tard?🙂

Bon bon bon, donc 14 Novembre 2013 parfait, une petite playlist pour fêter ça ensemble! Oui mais attention: pas n’importe laquelle. Une playlist avec des titres cultes d’une meuf née en 1987 qui n’avait encore que la radio (qui se résumait à Fun Radio/NRJ le soir et à RFM/Nostalgie dans le bus le matin) pour découvrir des nouveautés entre 12 et 16 piges soit de 1999 à 2003.

(pour info j’ai souvenir qu’à 18 piges, à mon entrée à la fac, j’écoutais encore de la musique sur un discman, c’était le début des lecteurs Mp3 et j’avais pas assez de tunes pour m’en payer un) (fin de la parenthèse) (je ne sais pas pourquoi je rajoute ça mais bon, mettons ça sur le compte de l’euphorie)

Car oui mesdames et messieurs, j’ai eu le plaisir de faire partie de la génération qui a découvert Britney Spears dans ses débuts, Christina Aguilera ou encore les Destiny’s Child. On dansait sur Eiffel 65 à 14ans en soirée (surveillée par les parents) et on fredonnait “Elle te rend dindindindindingue” au collège.  Ca rappelle des souvenirs à certains?

Allez, on y va haut les coeurs!🙂

Des bisous et un joyeux non anniversaire à vous. 

///

playlistdef

 

 

Le Furoshiki

sacsfuro

J’ai découvert le furoshiki à la Japan Expo de Bruxelles il y a quelques jours.

Sur le stand de AOI créations, il y avait un magnifique sac en tissu tout simple avec une anse en cuir, et lorsque j’ai demandé des informations au vendeur, il m’a dit qu’à la base c’était un sac qui servait à transporter les bento (il est beau lui hein?), mais qu’on pouvait très bien s’en servir comme sac à main. Il m’a présenté quelques tissus et deux modèles de anse, et j’ai opté pour cette combinaison.🙂 J’ai toujours eu un penchant pour les gros motifs et je suis d’ailleurs très contente que cette saison la tendance fleur bleue laisse place à celle des grosses fleurs de chez mémé. (c’est pas moi qui l’ai dit hein ça va rho)

IMG_7533

 Enfin voilà, je suis repartie avec ce furoshiki sans vraiment savoir à quoi m’attendre… bah oui parce-qu’en rentrant chez moi, j’avais réussi à réaliser deux modèles de sac (dans la voiture), mais en me renseignant sur Internet, je me suis rendue compte qu’il y avait beaucoup plus de possibilités d’utiliser mon furoshiki d’amuuuur! Ô joie!

Il y a donc plusieurs possibilités de sacs à réaliser, mais on peut également l’utiliser pour envelopper des livres, son pique-nique, des bouteilles aussi. Bref, toute la technique réside dans le noeud… c’est vraiment très simple une fois qu’on a compris le truc!

Dans la suite de l’article, je montre comment “plier” les deux sacs de bases avec un furoshiki.  J’espère que mes images seront assez claires, sinon je vous inviterai à aller explorer ma sélection vidéo à la fin de l’article… :) (genre je me décharge en cas d’EPIC FAIIIIL) (si si vous avez bien compris)

Et ce qui est chouette, c’est qu’on peut se la jouer furoshiki avec n’importe quel foulard qu’on a dans notre placard! C’est cool quand même non?

Des bisous!

///

SAC NUMERO 1: The basique one (yeah bébé!)

pagefuroshiki1

pagefuroshiki2

Perso je le porte comme sur l’image au début de l’article, avec le pli visible sur le devant, je trouve ça plus joli! Mais vous pouvez aussi le porter avec les plis des noeuds sur les côtés et une face “lisse”.  :)

Pour les explications:

1 à 4. Pliez le tissu sur l’envers pour former un triangle. Faites un premier noeud avec un des coins du triangle. Le tissu utilisé pour le noeud doit être aussi grand que la longueur entre le tissu du noeud et le sommet principal du triangle.

Faites la même chose de l’autre côté du triangle.

5. Vérifiez que les bouts de tissus qui sortent des noeuds soient égaux pour ne pas “déséquilibrer” le sac.

6. Retournez le sac. (les noeuds doivent être à l’intérieur)

7 à 10. Si vous avez une anse, vous pouvez l’accrocher au sac, autrement, joignez le sac en faisant un noeud simplement.

SAC N°2:  le sac à main

C’est exactement la même chose  pour le sac N°1 jusqu’à l’étape 6.

PAGESAC2

7 à 9.  Prenez les deux anses du sac et formez un noeud.

10.  Accrochez les deux nouvelles anses à la anse à cuir (voir sac 1) ou faites un noeud.

T.A.D.A

///

Pour des explications en vidéos, vous pouvez aller voir ces vidéos:

– Kakefuda Kyoto (une petite boutique de furoshiki à Kyoto)

– Un super tuto un peu clownesque!  pour savoir comment plier un furoshiki avec des anses (très estival tout ça.. hum… vivement!)

– Un tuto Made in Japan!

///